Recherchez un praticien :

Accueil

>

Actualités

>

Une enquête américaine met en évidence les représentations des patients au sujet de la marijuana médicale

Une enquête américaine met en évidence les représentations des patients au sujet de la marijuana médicale

Par Mathilde Renault - 01/09/2015 à 12:37

Une étude réalisée par l'association PatientsLikeMe sur 219 de ses membres montre que nombre de patients qui utilisent la marijuana médicale pensent qu'elle est le meilleur traitement disponible, avec le moins d'effets secondaires et qui comporte le moins de risques possibles sur la santé. L'enquête menée en Juin 2015 est une des premières à évaluer les perceptions des patients sur les avantages et les risques de la Marijuana médicale ainsi que leur volonté de conseiller/prescrire cette méthode à leur entourage.

Sally Okun, vice président de PatientsLikeMe, association pour la défense et la sécurité des patients, a déclaré que même si l'échantillon de l'enquête n'est pas très important et que sa représentativité n'est pas assurée, l'enquête et ses résultats soulignent un phénomène d'ampleur et ce dans un contexte particulier : « Comme de plus en plus de personne utilisent la Marijuana médicales, et de plus en plus d'Etats la légalisent, les patients ont besoin de savoir ce que les autres vivent. Cette enquête commence à fournir nombre de données empiriques sur l'utilisation de la marijuana médicale susceptibles d'aider les patients et leurs médecins dans leurs choix de traitements à disposition. »

Usages et effets secondaires perçus

74% des répondants considèrent que la marijuana est le meilleur traitement disponible au regard de leur problème de santé soit les ¾ de l'échantillon. 76% déclarent utiliser la marijuana parce que les autres traitements restent inefficaces ou que leur balance bénéfice/risque leur semble moins bonne. Enfin, pour 86% des membres de PatientsLikeMe qui déclarent utiliser de la marijuana, les effets secondaires sont jugés « inexistants » ou « doux ».

Avantages et risques envisagés

Les répondants de l'enquête utilisent la marijuana médicale pour plus d'une raison, y compris pour traiter la douleur (75%), la rigidité musculaire ou spasmes (69%), insomnie (67%) et l'anxiété (55%). Les 2/3 (soit 63%) considèrent que ce traitement est aussi plus naturel.93% des patients sont prêts à recommander la Marijuana à des fins médicales à un autre patient. Environ 61% déclarent avoir un professionnel de santé en faveur de leur utilisation de la marijuana médicale, et 60% possèdent une lettre de recommandation ou une ordonnance.La plupart des patients sont faiblement préoccupés («Pas du tout» ou «un peu») par les risques sur la santé à longs termes avec, tels que le cancer du poumon (89%), des lésions pulmonaires à long terme (86%), ou l'addiction potentielle à la substance (96%).Un patient sur quatre (26%) déclare être «plutôt» ou «très» préoccupés par les problèmes juridiques.

David Casarett, MD, professeur à l'Université de la Pennsylvanie Perelman School of Medicine et l'auteur du livre publié récemment « Défoncés: le cas d'un médecin œuvrant pour la marijuana médicale, a travaillé avec PatientsLikeMe sur l'enquête. "C'est une première étape importante dans la science participative sur la marijuana médicale. Jusqu'à ce que nous ayons des essais cliniques de haute qualité, les patients devront compter les uns sur les autres pour savoir si la Marijuana peut les aider et surtout comment ".

Méthodologie de l'enquête

Entre le 26 mai et le 10 Juin 2015 PatientsLikeMe a invité 1 288 membres ayant mentionné sur leur profil l'utilisation de la marijuana médicale, à répondre à l'enquête; 219 questionnaires ont été complétés de manière exhaustive. L'âge moyen des répondants était de 49 ans. La plupart des répondants (81%) ont déclaré les Etats-Unis comme pays de résidence, tandis que 13% ont mentionné le Canada. Les 6% restant proviennent de l'Australie, l'Europe, l'Afrique du Sud ou en Israël. Quatre répondants ne donnent pas leur pays de résidence.

L'appellation « marijuana médicale » correspond à l'utilisation de la plante de cannabis ainsi que des cannabinoïdes synthétique comme médicament. Il est légal au Canada, en Belgique, en Australie, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Espagne et dans certains États américains.

Source :

www.patientslikeme.com Les Infographies, les autres résultats de l'enquête et la liste complète des questions et réponses sont disponibles à http://news.patientslikeme.com.