Recherchez un praticien :

Accueil

>

Actualités

>

Les personnes aux yeux bleus seraient plus vulnérables à la dépendance à l'alcool

Les personnes aux yeux bleus seraient plus vulnérables à la dépendance à l'alcool

Par Emmanuel Brousse - 08/07/2015 à 14:09

Aurait-on plus de chances de devenir alcoolique en fonction de la couleur de ses yeux ? D'après une étude des chercheurs de l'Université américaine de Vermont, il semblerait que oui.

Cela pourrait sonner comme une blague, et pourtant... D'après une étude menée par les professeurs Arvis Sulovari et Dawei Li de l'Université de Vermont, les personnes aux yeux clairs – et a fortiori aux yeux bleus – seraient plus vulnérables à l'alcoolisme. Pour parvenir à cette surprenante conclusion, les deux chercheurs ont étudié le profil génétique d'un échantillon de 1263 américains alcooliques et/ou toxicomanes d'origine européenne et ont traqué certains gènes relatifs à la dépendance à l'alcool. Il est ressorti de cette étude que les porteurs des gènes responsables des yeux clairs présentaient plus souvent que les autres une prédisposition génétique à l'alcoolisme.
On sait en effet depuis quelques années que certains gènes, notamment les gènes GABRB3 et GABRG3, ont un rôle important dans la réponse de l'organisme face à l'alcool et au sevrage. Même si l'alcoolisme est une maladie dont le déclenchement dépend principalement de facteurs environnementaux (milieu social, entourage etc...), certaines personnes y sont ainsi plus vulnérables du fait de leurs chromosomes.

Une découverte, mais pas d'explication

Pour l'heure, les professeurs Li et Sulovari n'ont pas d'explication à apporter pour justifier cette corrélation et souhaitent avant tout réitérer l'expérience pour tenter de trouver des réponses. Mais cela ne rend pas la découverte moins intéressante : pour les chercheurs, la mise en relation entre la couleur des yeux et la prédisposition à l'alcoolisme pourrait être prise en compte lors de l'établissement de diagnostics. Même s'il va de soi que la seule couleur des yeux ne signifie pas grand chose, il peut s'agir d'un indice utile pour les médecins amenés à traiter des cas de dépendance à l'alcool. De plus, pour les chercheurs de l'université de Vermont, cette découverte ouvre la porte à de nouvelles études, notamment sur la relation entre couleur des yeux et la vulnérabilité génétique à certaines maladies mentales.

La couleur des yeux, révélateur de certaines prédispositions génétiques

Ce n'est par ailleurs pas la première fois que des études sont menées pour associer la couleur des yeux à certaines prédispositions génétiques. Une équipe italienne avait ainsi avancé que les personnes aux yeux bleus avaient plus de chances de souffrir de diabète de type 1 alors que des chercheurs de l'université américaine de Pittsburgh avaient établi un lien entre couleur des yeux et résistance au stress et à la douleur.

Source :

College of Medicine – University of Vermont